Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
27 janvier 2015 2 27 /01 /janvier /2015 17:59
C'est bien la preuve que le monde est mal fait quand je vois maintenant sur mon écran que des millions de pauvres gens se gélent à New York. Prenez un charter et venez faire le plein de chaleur; en plus vous nous apporteriez du froid, ça nous ferait plaisir.

C'est bien la preuve que le monde est mal fait quand je vois maintenant sur mon écran que des millions de pauvres gens se gélent à New York. Prenez un charter et venez faire le plein de chaleur; en plus vous nous apporteriez du froid, ça nous ferait plaisir.

Partager cet article

27 janvier 2015 2 27 /01 /janvier /2015 13:20
Ce matin 27 Janvier 2014 j'ai pu monter enfin la premiére partie de la structure métallique de la future serre du prototype de 6m par 5m pour une culture de tomates sur l'île d'Itaparica à Cacha Pregos.

Ce matin 27 Janvier 2014 j'ai pu monter enfin la premiére partie de la structure métallique de la future serre du prototype de 6m par 5m pour une culture de tomates sur l'île d'Itaparica à Cacha Pregos.

Huit piéces pour les côtés

Huit piéces pour les côtés

et quatre pour le faîtage . Reste le papayer à supprimer, une autre histoire

et quatre pour le faîtage . Reste le papayer à supprimer, une autre histoire

Partager cet article

25 janvier 2015 7 25 /01 /janvier /2015 21:00
Entrendando no povoado, o desfile das bahianas

Entrendando no povoado, o desfile das bahianas

Lembra de Babalu

Lembra de Babalu

bahianas de todas edades

bahianas de todas edades

A rua principal esta fechada para os caros

A rua principal esta fechada para os caros

O desfile vai para a praça

O desfile vai para a praça

A cerveja no vai falta: uma e 3 reais, 2 e 5 reais

A cerveja no vai falta: uma e 3 reais, 2 e 5 reais

Partager cet article

22 janvier 2015 4 22 /01 /janvier /2015 22:48

ET PAS CHÈRE, en dessous du seuil de pauvreté.

Ce matin j'ai repris contact avec la mer, deux heures de nage, jusqu'au banc de sable. Lever aux premières lueurs avant six heures du matin, enfiler un short et chausser des tongs. Marcher le long de la plage jusqu'à la boulangerie du village pour boire un café et croquer un petit pain chaud avec jus d'orange pressée ou tranche d'ananas, mangue ou goyave. Écouter ou parler aux autre clients, de sept à soixante dix sept ans, et revenir par le même bord de mer, pour savoir si la marée monte ou descend, jusqu'à la "casa" où les nouvelles du jour m'attendent sur Internet Wifi.

Avant neuf heures, s'habiller d'un maillot de bain, teeshirt et lunette de natation pour aller nager jusqu'au banc de sable, toujours vierge de présence humaine, et selon le sens du courant partir au large. Vers les onze heures, revenir sur le sable du bord du village pour voir si les pêcheurs à la pirogue ont du poisson frais; Acheter sur le champ, en liquide ou à crédit,les vertébrés aquatiques à la pièce pour quelques réales et revenir au domicile pour cuisiner le repas du jour.

Petite vaisselle et rapide ouverture de l'ordi avant la sieste car il est impossible de bouger tant la chaleur est forte. Tout effort provoque des sueurs abondantes; mieux vaut s'allonger, rester immobile, rêver, bercer par le bruissement des palmes de cocotier. Le vacarme des chants d'oiseaux, surtout des perroquets, avec le déclin du soleil informe que l'heure est venue de repartir vers la plage pour nager au large du " Leo do Mar" jusqu'au couchant et profiter des milles couleurs visibles entre le ciel et l'eau.

Un peu sonné par l'effort soutenu de ces promenades aquatiques, une bonne douche d'eau douce et tiède prépare à l'ultime marche jusqu'au village pour acheter quelques provisions avant la tombée de la nuit. Puis s'endormir, nu, sous la moustiquaire, caressé par la brise nocturne qui entre par porte et fenêtre grande ouverte;

ET demain ça recommence si "deus quizer" et dix euros à dépenser

photo guy capdeville Cacha Pregos

photo guy capdeville Cacha Pregos

Partager cet article

Guy Capdeville - dans misére
commenter cet article
16 janvier 2015 5 16 /01 /janvier /2015 00:57
Partie tôt ce matin de Mar Grande, fallait faire la traversée "de lancha" jusqu'à Salvador

Partie tôt ce matin de Mar Grande, fallait faire la traversée "de lancha" jusqu'à Salvador

C'est parti avec Anita Garibaldi pour quarante cinq minutes de traversée  de la Baie De Tous les Saints.

C'est parti avec Anita Garibaldi pour quarante cinq minutes de traversée de la Baie De Tous les Saints.

Vaut mieux s'habiller léger à la mode brésilienne car la journée sera chaude.

Vaut mieux s'habiller léger à la mode brésilienne car la journée sera chaude.

Et dans la rue on trouve tout ce qu'il faut pour préparer un bon repas, au choix.

Et dans la rue on trouve tout ce qu'il faut pour préparer un bon repas, au choix.

De retour dans mon village au bout de l'île, j'apprends une triste nouvelle: mes petits enfants sont dans l'avion qui les ramennent en France. Leur mére m"aime pas le Brésil et ils sont partis sans rien dire. C'était le jour du Bomfim

De retour dans mon village au bout de l'île, j'apprends une triste nouvelle: mes petits enfants sont dans l'avion qui les ramennent en France. Leur mére m"aime pas le Brésil et ils sont partis sans rien dire. C'était le jour du Bomfim

Partager cet article

13 janvier 2015 2 13 /01 /janvier /2015 00:52

Partager cet article

22 décembre 2014 1 22 /12 /décembre /2014 11:37

Victime de la montée des eaux, la mer va l'engloutir, après cinquante ans de vie en ce lieu et place. photos guy capdeville

Il parait que le niveau des océans monte, de nombreux scientifiques l'affirment. Mais pour des gens comme vous et moi ce n'est pas évident à comprendre. Et pourtant...

Il parait que le niveau des océans monte, de nombreux scientifiques l'affirment. Mais pour des gens comme vous et moi ce n'est pas évident à comprendre. Et pourtant...

Ici, sur ce bout d'île, le profil de la plage a bien changé; témoin cette plantation de cocotiers que j'ai eu l'occasion de commencer avec mon ami normand en 1988.Ces arbres ont vingt huit ans.

Ici, sur ce bout d'île, le profil de la plage a bien changé; témoin cette plantation de cocotiers que j'ai eu l'occasion de commencer avec mon ami normand en 1988.Ces arbres ont vingt huit ans.

Avec l'énergie de réaliser le rêve d'un bar restaurant pour attirer le touristes dans ce coin de paradis, la plantation couvrait presque un demi hectare. Il était aussi prévu de mettre des petits bungalows et la production de noix dans dix ans devait assurer une petite retraite tranquille à Bahia. Le rêve a tourné court

Avec l'énergie de réaliser le rêve d'un bar restaurant pour attirer le touristes dans ce coin de paradis, la plantation couvrait presque un demi hectare. Il était aussi prévu de mettre des petits bungalows et la production de noix dans dix ans devait assurer une petite retraite tranquille à Bahia. Le rêve a tourné court

Le bar restaurant a connu divers gérants qui ont à leur façon modifié les objectifs commerciaux du début. Et les vagues et leurs écumes au fil des jours ont fait le reste. Voilà ce qui reste aujourd'hui du travail accompli.

Le bar restaurant a connu divers gérants qui ont à leur façon modifié les objectifs commerciaux du début. Et les vagues et leurs écumes au fil des jours ont fait le reste. Voilà ce qui reste aujourd'hui du travail accompli.

Et c'est un privilége, un vrai, pas de ceux construit en béton mais de ceux qui dure, comme une "éternité retrouvée". Car c'est bien certain que dans 500 ans si je revenais à cette même place les couleurs d'un soleil tombant dans la mer derriére cet horizon d'arbres du continent brilleraient des même feux.

Et c'est un privilége, un vrai, pas de ceux construit en béton mais de ceux qui dure, comme une "éternité retrouvée". Car c'est bien certain que dans 500 ans si je revenais à cette même place les couleurs d'un soleil tombant dans la mer derriére cet horizon d'arbres du continent brilleraient des même feux.

Ce village de Cacha Pregos en a fait rêver beaucoup depuis la princesse Paraguaçu; des millionaires du Loto, des escros, l'un aveugle "A perte de vue" l'autre pilleur d'un trésor cathare, des tenanciéres de bordel et j'en passe; mais il continuera d'exercer ses charmes sur d'autres bons vivants, au rythme de cette marée qui monte et qui descend "comme un fleuve impassible"

Ce village de Cacha Pregos en a fait rêver beaucoup depuis la princesse Paraguaçu; des millionaires du Loto, des escros, l'un aveugle "A perte de vue" l'autre pilleur d'un trésor cathare, des tenanciéres de bordel et j'en passe; mais il continuera d'exercer ses charmes sur d'autres bons vivants, au rythme de cette marée qui monte et qui descend "comme un fleuve impassible"

Et c'est bien ici, pour une fin de vie que l'on peut comprendre cette boutade d'un grand ethnologue amoureux du Brésil " que la terre a commencé sans l'homme et se terminera sans lui". Mais aujourd'hui puisque la vie continue, une nouvelle espérance a vu le jour au bord de la plage, c'est le Maria Maria. à suivre         photos guy capdeville

Et c'est bien ici, pour une fin de vie que l'on peut comprendre cette boutade d'un grand ethnologue amoureux du Brésil " que la terre a commencé sans l'homme et se terminera sans lui". Mais aujourd'hui puisque la vie continue, une nouvelle espérance a vu le jour au bord de la plage, c'est le Maria Maria. à suivre photos guy capdeville

Partager cet article

19 décembre 2014 5 19 /12 /décembre /2014 19:24
En fait, y a pas grand chose ici. Pas de voitures, pas de Mac Do; mais c'est folklo.

En fait, y a pas grand chose ici. Pas de voitures, pas de Mac Do; mais c'est folklo.

Côté mangrove c'est le port, avec des"escunas" et des pirogues

Côté mangrove c'est le port, avec des"escunas" et des pirogues

On attend que la marée monte

On attend que la marée monte

Des arbres poussent au milieu de la rue

Des arbres poussent au milieu de la rue

Côté plage, les cocotiers attendent que la marée monte

Côté plage, les cocotiers attendent que la marée monte

Rencontre avec les autochotones sur la place, à l'ombre

Rencontre avec les autochotones sur la place, à l'ombre

Il parait que mes petits enfants ont adorré; ils ont même vue une iguane de prés.

Il parait que mes petits enfants ont adorré; ils ont même vue une iguane de prés.

Partager cet article

Guy Capdeville - dans Brésil
commenter cet article
22 novembre 2014 6 22 /11 /novembre /2014 23:51

J'avais fait cette photo dans le studio de Just Jeackin, l'auteur du film, qui à l'époque était sous le coup de la censure.Il n'était pas encore sorti dans les salles, Et les censeurs hésitaient entre la catégorie pornographie ou érotisme. Le succés au box office a tranché et quarante ans plus tard Sylvia refait parler d'elle; victime d'un AVC, c'est un coup au coeur pour tous ceux qui l'ont aimé, dans leurs rêves. je l'ai eu devant moi Sylvia. Sa présence était ennivrante, irréelle. Mais j'étais photographe et elle était mon modéle.                                                                                                                                      Elle venait de faire le film qui allait changer le cinéma français. Aprés c'est énorme succés et ces millions de spectateurs, son charme restera dans l'histoire du septiéme art..P1100367photo guy capdeville

                                                  Je n'oublierais jamais ce regard dans mon objectif 50m/m Nikon

Partager cet article

20 novembre 2014 4 20 /11 /novembre /2014 09:18
Saint Orens P. P. le peintre revient

Uma pintura de Gilles Brasseur, meu vezinho, um artista que gosta muito de minha rede no teraço do castelo.

Nouvelle exposition le 22 Novembre au Carmel de Condom à 18 heure. Le châtelain sera présent pour signer des autographes

Partager cet article

Guy Capdeville - dans Ma France
commenter cet article

Présentation

  • : photojournalisme
  • photojournalisme
  • : photographe de presse fut mon premier métier et ce sera mon dernier bénévolat
  • Contact

Recherche