Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 décembre 2014 1 22 /12 /décembre /2014 11:37

Victime de la montée des eaux, la mer va l'engloutir, après cinquante ans de vie en ce lieu et place. photos guy capdeville

Il parait que le niveau des océans monte, de nombreux scientifiques l'affirment. Mais pour des gens comme vous et moi ce n'est pas évident à comprendre. Et pourtant...

Il parait que le niveau des océans monte, de nombreux scientifiques l'affirment. Mais pour des gens comme vous et moi ce n'est pas évident à comprendre. Et pourtant...

Ici, sur ce bout d'île, le profil de la plage a bien changé; témoin cette plantation de cocotiers que j'ai eu l'occasion de commencer avec mon ami normand en 1988.Ces arbres ont vingt huit ans.

Ici, sur ce bout d'île, le profil de la plage a bien changé; témoin cette plantation de cocotiers que j'ai eu l'occasion de commencer avec mon ami normand en 1988.Ces arbres ont vingt huit ans.

Avec l'énergie de réaliser le rêve d'un bar restaurant pour attirer le touristes dans ce coin de paradis, la plantation couvrait presque un demi hectare. Il était aussi prévu de mettre des petits bungalows et la production de noix dans dix ans devait assurer une petite retraite tranquille à Bahia. Le rêve a tourné court

Avec l'énergie de réaliser le rêve d'un bar restaurant pour attirer le touristes dans ce coin de paradis, la plantation couvrait presque un demi hectare. Il était aussi prévu de mettre des petits bungalows et la production de noix dans dix ans devait assurer une petite retraite tranquille à Bahia. Le rêve a tourné court

Le bar restaurant a connu divers gérants qui ont à leur façon modifié les objectifs commerciaux du début. Et les vagues et leurs écumes au fil des jours ont fait le reste. Voilà ce qui reste aujourd'hui du travail accompli.

Le bar restaurant a connu divers gérants qui ont à leur façon modifié les objectifs commerciaux du début. Et les vagues et leurs écumes au fil des jours ont fait le reste. Voilà ce qui reste aujourd'hui du travail accompli.

Et c'est un privilége, un vrai, pas de ceux construit en béton mais de ceux qui dure, comme une "éternité retrouvée". Car c'est bien certain que dans 500 ans si je revenais à cette même place les couleurs d'un soleil tombant dans la mer derriére cet horizon d'arbres du continent brilleraient des même feux.

Et c'est un privilége, un vrai, pas de ceux construit en béton mais de ceux qui dure, comme une "éternité retrouvée". Car c'est bien certain que dans 500 ans si je revenais à cette même place les couleurs d'un soleil tombant dans la mer derriére cet horizon d'arbres du continent brilleraient des même feux.

Ce village de Cacha Pregos en a fait rêver beaucoup depuis la princesse Paraguaçu; des millionaires du Loto, des escros, l'un aveugle "A perte de vue" l'autre pilleur d'un trésor cathare, des tenanciéres de bordel et j'en passe; mais il continuera d'exercer ses charmes sur d'autres bons vivants, au rythme de cette marée qui monte et qui descend "comme un fleuve impassible"

Ce village de Cacha Pregos en a fait rêver beaucoup depuis la princesse Paraguaçu; des millionaires du Loto, des escros, l'un aveugle "A perte de vue" l'autre pilleur d'un trésor cathare, des tenanciéres de bordel et j'en passe; mais il continuera d'exercer ses charmes sur d'autres bons vivants, au rythme de cette marée qui monte et qui descend "comme un fleuve impassible"

Et c'est bien ici, pour une fin de vie que l'on peut comprendre cette boutade d'un grand ethnologue amoureux du Brésil " que la terre a commencé sans l'homme et se terminera sans lui". Mais aujourd'hui puisque la vie continue, une nouvelle espérance a vu le jour au bord de la plage, c'est le Maria Maria. à suivre         photos guy capdeville

Et c'est bien ici, pour une fin de vie que l'on peut comprendre cette boutade d'un grand ethnologue amoureux du Brésil " que la terre a commencé sans l'homme et se terminera sans lui". Mais aujourd'hui puisque la vie continue, une nouvelle espérance a vu le jour au bord de la plage, c'est le Maria Maria. à suivre photos guy capdeville

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Maité Mézegues 23/12/2014 09:45

Toujours le meme plaisir à te lire. Joyeux Noel, si faire se peut.

maité 23/12/2014 11:48

Trés chére Maîté, quelle satisfaction de voir ton commentaire. je n'en reçois pas beaucoup mais le tien en vaut mille. J'ai le privilège d'être seul pour Natal, Nicky viendra dans 15 jours, et tu seras ma compagnie pour Noél, avec une hotte pleine de nos bons souvenirs

Présentation

  • : photojournalisme
  • photojournalisme
  • : photographe de presse fut mon premier métier
  • Contact

Recherche

Pages