Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 mai 2013 6 18 /05 /mai /2013 07:31

pauvre gens4                                                                                               photo guy capdeville

Comme au Brésil, les malgaches construisent leurs maisons avec des matériaux trouvés sur place. Je n'ai pas enquêté sur la raison d'un tel usage mais je crois que, s'ils le font,  c'est pour la gratuité de cette méthode; mais c'est la première fois que cette technique de construction est expliquée et présentée officiellement par le Ministére du Tourisme avec le formulaire de demande de visa d'entrée pour trois mois sur le territoire national.

Ce pays s'appelle Madagascar et tout le monde connaît ce mot. Mais pour savoir ce qu'il signifie vraiment, il faut y aller.

Et vous comprendrez que pour être heureux et avoir le sourire, l'argent n'est pas l'essentiel. 

Mais faut choisir votre camp. Au centre ville, au marché couvert de Hellville, tôt le matin, vous pouvez prendre un café pour 200 ariary; vous serez sûrement comme moi le seul blanc, si vous osez.  Au restaurant pour touriste et wasa, c'est 3500 ariary, mais pas de malgache sauf des jeunes filles qui accompagnent des retraités européens.

Ces deux mondes se côtoient à Nosy et ne se mélangent guerre, excepté dans les chambres d'hôtel aux étoiles de dizaines de milliers d'ariary. C'est trés chic et ça fait vivre toute l'économie de l'île. Un paradis dans les eaux tiédes du delta du Mozambique

Mais attention, si vous avez la chance de rentrer dans une maison de paille et de branche, peut-être aurez-vous envie d'y rester, de vous y marrier. Vous ne serez le seul à avoir fait ce choix.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : photojournalisme
  • photojournalisme
  • : photographe de presse fut mon premier métier
  • Contact

Recherche

Pages