Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 janvier 2014 3 29 /01 /janvier /2014 12:12

P1060458.jpgphoto guy capdeville Sygma légende AFP

Ces bombes posées par l'Ira dans le centre de Belfast , ce Bloody Friday, n'ont explosé en pleine face. J'étais le seul photographe d'agence présent et je savais que je faisais un scoop. Hélas, ce terrible attentat, perpetré pour la premiére fois depuis la fin de la guerre contre des populations civiles n'a pas eu les <honneurs> mais les <horreurs> de la presse internationale qui a préféré minimiser l'impact médiatique de cet acte de guerre civile.

j'ai pris le premier avion pour Paris et suis allé direct rue Auguste Vacquerie; porte clause. Le samedi matin, c'était à Paris Match qui a developpé ma pellicule et le journaliste de garde m'a promis que Lundi ce serait publié. Toutes les rédactions étaient hésitantes et j'ai récupére mon fim Tri x, dépité. Finalement, c'est HH qui m'a donné le coup de massu final:  si t'étais venu me voir en premier, je te mettais mille dollars pour ton négatif>.

Ce jour là, j'ai raté mon entrée dans la renommée photojournalistique internationale. Heureusement, car aimer aller oû les bombes exploses, on finit par s'y habituer. Et un jour, sans savoir, on est trop prét de la mort

Partager cet article

Repost 0
Guy Capdeville - dans presse
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : photojournalisme
  • photojournalisme
  • : photographe de presse fut mon premier métier
  • Contact

Recherche

Pages