Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
25 avril 2016 1 25 /04 /avril /2016 20:25
photos guy capdeville   Du même endroit, au même moment, le 25 Avril 2016 à 19H35
photos guy capdeville   Du même endroit, au même moment, le 25 Avril 2016 à 19H35
photos guy capdeville   Du même endroit, au même moment, le 25 Avril 2016 à 19H35

photos guy capdeville Du même endroit, au même moment, le 25 Avril 2016 à 19H35

Repost 0
9 avril 2016 6 09 /04 /avril /2016 10:34
Avec une infinie tristesse tout le village était là pour l'acceuillir, pour toujours. Qu'il repose en paix maintenant

Avec une infinie tristesse tout le village était là pour l'acceuillir, pour toujours. Qu'il repose en paix maintenant

Franchis la porte des siécles et ta mémoire restera gravée dans nos pierres, tous les jours pour nous

Franchis la porte des siécles et ta mémoire restera gravée dans nos pierres, tous les jours pour nous

Repost 0
Guy Capdeville - dans St Orens
commenter cet article
7 avril 2016 4 07 /04 /avril /2016 18:23

C'était il y a un an; je sortais d'une descente aux enfers avec une greffe du tympan.

Une mouche "verejeira" avait déposé ses œufs dans mon oreille gauche. les larves ont vite grandi en me mangeant tout le conduit auditif.

Depuis je suis sourd mais je me rend compte qu'avoir un handicap s'est aussi une autre façon de vivre

Vivre en enfer c'est s'enfoncé chaque seconde toujours un peu plus dans la douleur et la souffrance sans aucun répis. Mon voyage a duré six jours et six nuits avec des séances de torture intense au Pronto Secoro d'Itaberaba quand ils ont essayé de m'enlever les premiers asticots de mon oreille gauche

Vivre en enfer c'est s'enfoncé chaque seconde toujours un peu plus dans la douleur et la souffrance sans aucun répis. Mon voyage a duré six jours et six nuits avec des séances de torture intense au Pronto Secoro d'Itaberaba quand ils ont essayé de m'enlever les premiers asticots de mon oreille gauche

Parti de Lençois pour une marche sur un chemin de jungle jusqu'aux cascades de Ribeiron do meio, la journée avait bien commencé. Un sentiment de revenir plus de 40 ans en arriére quand notre quotidien était de marcher tous les jours un peu plus loin sur les pistes des territoires des indiens des Andes à l'Amazonie. Mais dans la nuit, malgré la fatigue je n'ai pas pu dormir: un bruit de fond dans mon oreille, genre grignotage effervescent, m'empéchait de fermer les yeux. C'était le 18 Mars. Ce vacarme accompagné d'écoulements sanguinolentants dans l'oreille ne s'est arrêté que le 25 mars quand je me suis réveillé dans la chambre de l'Hôpital Portugués à Salvador de Bahia aprés une opération de plus de 4heures au bloc. ILS EN AVAIENT SORTI PLUS DE SOIXANTE...

Repost 0
Guy Capdeville - dans Brésil
commenter cet article
4 avril 2016 1 04 /04 /avril /2016 20:20
Et je vais avoir 500 000 ennemis si je leur dis que 711 euros par mois, c'est trop. Enfin pour moi, c'est ce que je reçois. Et si vous voulez que je vous explique comment je vis avec, sept mois en France et cinq mois au Brésil, demandez le moi, je vous ferais la compta au centime prés. Et vous saurez comment vivre toujours en été; hélas, il faut commencer trés jeune.

Et je vais avoir 500 000 ennemis si je leur dis que 711 euros par mois, c'est trop. Enfin pour moi, c'est ce que je reçois. Et si vous voulez que je vous explique comment je vis avec, sept mois en France et cinq mois au Brésil, demandez le moi, je vous ferais la compta au centime prés. Et vous saurez comment vivre toujours en été; hélas, il faut commencer trés jeune.

Repost 0
Guy Capdeville - dans société
commenter cet article
3 avril 2016 7 03 /04 /avril /2016 20:07

 

. Je viens de lui donner de nouveau l'assurance de rouler sur les routes de France à ma 2 CV Citoen, avec la garantie réservée aux voitures de collection . Elle a démarré au quart de tour aprés six mois de sommeil dans un poulailler, une fois rebranché la batterie et sorti les bouchons à l'arrivée d'air au carbu et de l'échappement.Elle est prête pour de nouvelles chevauchées sur les collines du Gers.

Dans les descentes, c'est roue libre. Faudra  quand même passer à la pompe, mettre 15 euros de 95, et rachetter un bidon de deux litres d'huile de 20\40; plus un chéque de 75 euros à la GMF.

C'est une trés vielle voiture, les automobilistes m'aiment pas la voir sur leur route, surtout les vieux qui ont des 4x4 flambants neufs. Les français changent souvent de voiture comme de chemise, selon la mode pour ne pas avoir un paraitre ridicule, mais ça leur coûte cher. Ils travaillent dur pour ça

Née en 1976, elle est classée  "hors d'âge" comme l'Armagnac et nous roulons avec modération.

Allez, à votre santé et bonne route, sur les autoroutes

photo guy capdeville

deucheEt quel plaisir de retrouver le printemps, aprés six mois de chaleur tropicale et de mettre de l'essence dans le moteur, comme tout le monde. Un sentiment de redevenir normal, sur  terre, pas dans l'eau comme quand  je suis sur l'île sans auto

Vive la vie en 2 Cv , ma seule et unique automobile  achetée depuis que j'ai obtenu le permis de  conduire en 1975, gratuitement, en faisant un stage de chauffeur poids lourd dans une entreprise de transport routier.

Avec tout ça, je dois avoir le record de basse consomation automobilistique, ma vie durant.

Repost 0
12 mars 2016 6 12 /03 /mars /2016 11:00
C'était en Mars du siécle passé. Au Consulat de France à São Paolo quand mon fils y est né. Je n'n'oublierais jamais.
Repost 0
9 mars 2016 3 09 /03 /mars /2016 15:08
Trop d'agression dans le métro: il faut les protéger photo guy capdeville

Repost 0
6 mars 2016 7 06 /03 /mars /2016 11:28

Certains veulent en faire un parti politique de cette "res publica". Mais Ici sur cet espace public des berges de la Baïse des citoyens du coin ont partagé du pain, du vin, un morceau de foie gras gentiment offert par l'organisatrice, et du clafouti car c'est le temps des cerises,

Chacun avait amené son panier de provision et l'ambiance était paisible, conviviale, cool...

Chacun avait amené son panier de provision et l'ambiance était paisible, conviviale, cool...

La presse était là car des autorités politiques s'exprimaient au micro, presque à voix basse.

La presse était là car des autorités politiques s'exprimaient au micro, presque à voix basse.

En fait cette ambiance tranquille comme une force paisible, c'est la Baîse qui nous l'offrait.

En fait cette ambiance tranquille comme une force paisible, c'est la Baîse qui nous l'offrait.

Comme toujours, elle n'appartient à personne; des fois elle déborde, parfois elle s'étiole

Comme toujours, elle n'appartient à personne; des fois elle déborde, parfois elle s'étiole

Mais il y aura toujours des gersois de bonne volonté qui veilleront pour qu'elle soit républicaine et bien installé dans sa vallée qui a connu les chevauchées d'Henri IV et d'autres histoires

Mais il y aura toujours des gersois de bonne volonté qui veilleront pour qu'elle soit républicaine et bien installé dans sa vallée qui a connu les chevauchées d'Henri IV et d'autres histoires

Repost 0
19 février 2016 5 19 /02 /février /2016 12:25

Lorsque vous arrivez dans ce paradis faut de suite payer 10 $ pour rentrer et voir que vous êtes attendu.

Pourtant ils vivent sur la même île Ispanola, celle où Colon a découvert l'Amérique peuplée de sauvage à l'époque; maintenant ils sont civilisés.

Ils vivent surtout du tourisme qui emploie beaucoup de main d’œuvre pour les servir les touristes; des jeunes filles en couleur très appréciées pour leur gentillesse.

Si elles partent de la République Dominicaine aussi c'est toute une industrie qui risque de disparaître.

Et si elles viennent travailler en Haïti, les touristes les suivront aussi

Repost 0
4 février 2016 4 04 /02 /février /2016 02:57

Maintenant c'est le calme et la tranquillité, entre l'île d'Itaparica et mes vieilles pierres, fini le bruit et la fureur d'un monde trituré, pressé par quelques victimes de leur égocentrisme machiavélique, partout sur notre terre depuis toujours, et cela ne changera pas, donc maintenant je vieillis, paisible comme un grand père, heureux d'avoir vécu en son temps des révolutions culturelles, des guerres sur des fronts sanguinaires, des conflits de clocher et des foules en délire pour l'élection d'un nouveau président ou l'arrivée d'une "star"; j'ai bu du vin jusqu'à la lie, aujourd'hui je suis à l'eau et j'y reste.

Mais le futur immédiat sera encore là: et dans l'eau pas de photos

Mais le futur immédiat sera encore là: et dans l'eau pas de photos

Il fallait être au bon endroit au bon moment: un stress permanent

 

 

 








Elles sont toute l'Amérique: d'origine espagnole, indienne, africaine.

 

Repost 0

Présentation

  • : photojournalisme
  • photojournalisme
  • : photographe de presse fut mon premier métier
  • Contact

Recherche

Pages