Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
5 novembre 2015 4 05 /11 /novembre /2015 23:39
Soudain, il est apparu a ma fenetre, l'entree de la Baie de Tous les Saints, la porte du Bresil ou les caravelles des conquerants ont jete l'ancre pour la premiere fois.

Soudain, il est apparu a ma fenetre, l'entree de la Baie de Tous les Saints, la porte du Bresil ou les caravelles des conquerants ont jete l'ancre pour la premiere fois.

Il est 15h17 le 31 Octobre 2015 Atlantique Sud

sur l'astrobale du Grand Hotel da Barra, au quatrième étage

majestueux navire

majestueux navire

Il est 15h19, a l'horizon l'ile d'Itaparica, refuge des pirates des mers du Sud. cette baie, la plus grande de toute la cote atlantique sud du continent américain, a toujours abrite toutes sortes de navigateurs, des bons, des mauvais et beaucoup de moyens qui y sont restes

Tous a la maneuvre pour jeter l'ancre au Yacht Club de Salvador de Bahia

Tous a la maneuvre pour jeter l'ancre au Yacht Club de Salvador de Bahia

Il est 15h19

Bientot ils vont toucher terre

Bientot ils vont toucher terre

il est 15h21 faut encore affale la trinquette

Bienvenue au Bresil les marins d'Europa

Bienvenue au Bresil les marins d'Europa

il est 15h22

Comme il y a 500 ans, l'escale dans la baie est une benediction, un havre de paix qui ne s'oublie pas

Comme il y a 500 ans, l'escale dans la baie est une benediction, un havre de paix qui ne s'oublie pas

Il est 15h23 Europa a jeté l'ancre au Yacht Club de Salvador de bahia

Repost 0
9 septembre 2015 3 09 /09 /septembre /2015 11:15

Longtemps ignorés, les porches d'entrée aux bâtiments les plus anciens du village fortifié de notre village sortent de l'oubli et nous donnent une voie d’accès au lointain passé de notre Moyen Age pour ceux qui s'y intéresse.

Le porche de l'église, bien visible maintenant depuis la rue principale, nous laisse imaginer les richesses architecturales que le clergé de l'époque pouvait offrir aux croyants même dans les paroisses les plus reculées de l'évêché. On sait aujourd'hui à quel prix.

Le porche de l'église, bien visible maintenant depuis la rue principale, nous laisse imaginer les richesses architecturales que le clergé de l'époque pouvait offrir aux croyants même dans les paroisses les plus reculées de l'évêché. On sait aujourd'hui à quel prix.

Le porche d'entrée du château, longtemps muré et caché par un appentis qui servait d'auge à cochon il n'y a pas si longtemps, est de nouveau mis en évidence; il permet de comprendre qu'au 13° siécle, le seigneur de Saint Orens, entre sa tour à échauguette qui surplombait au Sud un vaste domaine et sa courtine qui courrait sur le mur d'enceinte d'Ouest en Est, au dessus de la basse cour où les manants se rassemblaient, il était bien placé pour tenir en toutes circonstances son rôle de maître des lieux, gardien d'une féodalité régnante reconnue par tous, excepté des étrangers qui voulaient réguliérement l'en déloger.

Le porche d'entrée du château, longtemps muré et caché par un appentis qui servait d'auge à cochon il n'y a pas si longtemps, est de nouveau mis en évidence; il permet de comprendre qu'au 13° siécle, le seigneur de Saint Orens, entre sa tour à échauguette qui surplombait au Sud un vaste domaine et sa courtine qui courrait sur le mur d'enceinte d'Ouest en Est, au dessus de la basse cour où les manants se rassemblaient, il était bien placé pour tenir en toutes circonstances son rôle de maître des lieux, gardien d'une féodalité régnante reconnue par tous, excepté des étrangers qui voulaient réguliérement l'en déloger.

Repost 0
9 août 2015 7 09 /08 /août /2015 19:22
ET CE MATIN JE SUIS RENTRE, INVITE, DANS L'ABBAYE DE FLARAN. photo Iphone guy capdeville

ET CE MATIN JE SUIS RENTRE, INVITE, DANS L'ABBAYE DE FLARAN. photo Iphone guy capdeville

Une messe organisée par l'association des "Amis de Flaran" en cette journée cistercienne fut célébrée par l'abbé Christian Delarbre, vicaire général, et chantée en latin du Confiteor à l'Agnus Dei par des voix célestes.

Dans ce décors impressionnant de vielles pierres et d'exposition d'art contemporain, avec cette lumière translucide qui baignait l’atmosphère j'ai fait un voyage dans le temps, fulgurant.

Les paroles et la musique, l'émotion ressentie là, m'ont transporté dans mon enfance ou tous les dimanches je devais aller à la grand messe pour un rendez-vous avec Dieu et ses anges afin de chanter sa gloire et celle de tous les saints. Des années durant j'ai répété des centaines de fois ces partitions; elles sont toujours là, gravée dans ma mémoire. Je ne savais pas à quel point.

Ce fût l'occasion d'écouter la prêche de l'abbé: il a parlé du pape François et de son message pour plus de simplicité et de spiritualité dans le quotidien. Cela m'a rappelé ces moments de vie partagés avec ceux qui n'ont rien ou si peu, sur ces terres gelées recouvertes de plaques de sel, à prés de quatre mille mètres d'altitude dans les hauts plateaux andins.

Quelques pelotes de fil de vicunha qu'ils ont filé eux mêmes, des tissus de couleur sobre qu'ils ont tissés sur des métiers tendus au sol, des morceaux de bois de cactus attachés de lanières de cuir comme meuble, quelques pots en terre, une ou deux peaux d’alpaga et c'est tout. Ce sont les pauvres extrêmes de l'Amérique du Sud.

Mais lorsqu'on vit avec eux les objets, les gestes, leurs actes sont empreints de spiritualité; il faut toujours lorsque l'on boit ou mange en donner un peu à Pachamama, leur terre nourricière celle qui a nourri aussi leurs ancêtres depuis des milliers d'année. Elle est toujours présente, elle les aide constamment partout.

Leur existence est paisible en comparaison de la nôtre et ils partagent leur joie de vivre avec beaucoup de rires et de bonne humeur.

Simplicité et spiritualité peuvent être source de bonheur; les sud américains connaissent la recette ou l'ont approchée.

Dans notre abbaye cistercienne les pierres simplement taillées et l'esprit divin a duré le temps d'une messe.

Je pense aux moines qui vivaient là et chantaient Dieu; ils devaient être heureux.

Je l'ai été aussi.

Repost 0
7 août 2015 5 07 /08 /août /2015 17:54
ANDREÏ STENINE de l'Agence Rossiya est mort au front en Ukraine en 2014. Il est au ciel et nous toujours en enfer; qu'une colombe blanche le guide au paradis des photographes de la guerre

ANDREÏ STENINE de l'Agence Rossiya est mort au front en Ukraine en 2014. Il est au ciel et nous toujours en enfer; qu'une colombe blanche le guide au paradis des photographes de la guerre

Aprés diz années de photojournalisme j'ai choisi l'agriculture, pour rester vivant

Aprés diz années de photojournalisme j'ai choisi l'agriculture, pour rester vivant

Repost 0
27 juillet 2015 1 27 /07 /juillet /2015 15:40
Repost 0
25 juillet 2015 6 25 /07 /juillet /2015 16:54
Repost 0
25 juillet 2015 6 25 /07 /juillet /2015 08:38
St Orens a l'eau

L'eau claire de VEOLIA

Les concentrations d'herbicide dans les prélèvements d'eau réalisés sur la commune par le contrôle sanitaire de l'Agence Régionale de Santé sont supérieures à la norme fixée par la réglementation française.

Mais Veolia nous informe que ces non conformités ne présentent pas de risque pour la population: on peut la consommer sans restriction.

Faites tourner vos compteurs à volonté et Veolia continuera d'exister car l'eau c'est la vie.

De toute façon vous n'avez pas le choix: vivre ou mourir assoiffé

Repost 0
15 juillet 2015 3 15 /07 /juillet /2015 07:39

    Il voudrait savoir s'il est le seul en France et peut être en Europe à n'avoir acheté qu'une seule voiture dans sa vie.
Âgé de 63 ans, il est allé à la Préfecture, au service des cartes grises, retirer la nouvelle immatriculation de son véhicule, une 2 chevaux Citroen de 1976 avec plus de 350 000km, qu'il venait de faire passer en "collection". Au guichet, il a demandé au préposé du service si, à sa connaissance, il y avait d'autres retraités qui n'avait acquis qu'une seule voiture dans leur vie. Sa réponse a été claire:" en ce qui me concerne vous êtes le premier".

Déjà en 1968 il était farouchement opposé à la consommation automobilistique et avait préféré marcher à pied du Canada au Chili en trois années de voyage aventureux avec sac à dos et appareil photo pour tout viatique. Dix ans plus tard, contraint pour des raisons professionnelles de conduire des engins motorisés, il passa son permis sans débourser un centime, grâce à un stage de formation de chauffeur poids lourd; ce nouveau métier au volant d'un 35 tonnes ne dura que 15 jours. Mais il avait, comme tout le monde, obtenu son permis.Depuis, il a conduit des véhicules de location ou d'entreprise dans divers pays d'Afrique et d'Amérique du Sud sans accident; même au Vénézuela et au Brésil où les fous du volant morts sur l'asphalte sont nombreux; hélas comme son père, d'ailleurs.

deuche.jpg

Sa deuche achetée d'occasion avec 10 000km à un coopérant qui repartait à l'étranger n'a jamais vu de garagiste si ce n'est pour remplacer les pneus. Sa dernière tentative pour une consultation chez un mécanicien, en Juillet dernier, avant de la passer au contrôle technique, a été un échec:" moi je ne mets pas les mains la dedans" a-t-il dit fièrement. Vers les 200 000km il a changé les segments et rodé les soupapes, de ce moteur Citroen deux cylindres simple à démonter comme un jeux de mécano, sans rien connaitre à la mécanique si ce n'est les vis et clefs de cette boite bleue et jaune apportée par le père Noël.Son fils qui a fait HEC affirme que des individus comme lui devraient être mis sous surveillance, au moins réduit au silence, car s'il devenait des exemples surtout pour les jeunes générations, tout notre système économique serait en danger.Lui préfère garder l'anonymat; la révolution c'est du passé et il ne veut pas s'inscrire au livre des records. Mais s'il pouvait avoir la confirmation qu'il est bien le seul citoyen français à n'avoir acheté qu'une seule voiture durant une existence plus que soixantenaire sur terre, il aurait le sentiment de ne pas avoir complétement perdu la
guerre puisque le "combat cessa faute de combattant".
Peut-on lui donner raison?

Repost 0
8 juillet 2015 3 08 /07 /juillet /2015 21:06
Faut en profiter et le faire partager car cela ne dure pas longtemps, comme le bonheur        photo guy capdevill

Faut en profiter et le faire partager car cela ne dure pas longtemps, comme le bonheur photo guy capdevill

Pas trop bouger mais beaucoup regarder; c'est juste à mes pieds

Pas trop bouger mais beaucoup regarder; c'est juste à mes pieds

Pour les commentaires, c'est du blé qui vient d'être recolté et derriére du jaune tournesol. Au premier plan la vigne de Lucien qui travaille tout à la main.

Pour les commentaires, c'est du blé qui vient d'être recolté et derriére du jaune tournesol. Au premier plan la vigne de Lucien qui travaille tout à la main.

Mais c'est l'heure de regarder la télé, le film a commencé.

Mais c'est l'heure de regarder la télé, le film a commencé.

Et pourtant la lumiére est si belle en jaune et vert, au couchant, sur la vallée de SaintOrens

Et pourtant la lumiére est si belle en jaune et vert, au couchant, sur la vallée de SaintOrens

Repost 0
4 juillet 2015 6 04 /07 /juillet /2015 11:13
Plusieurs hectares de chaume et de blé ont brûlés en quelques minutes- photo guy capdeville

Plusieurs hectares de chaume et de blé ont brûlés en quelques minutes- photo guy capdeville

Une épaisse fumée a envahi tout le vallon.

Une épaisse fumée a envahi tout le vallon.

Des flammes toujours plus hautes ont menacées les habitations du Martet.

Des flammes toujours plus hautes ont menacées les habitations du Martet.

Plusieurs brigades de pompiers sont intervenus rapidement sur les lieux du sinistre et ont commencé à le maitriser.

Plusieurs brigades de pompiers sont intervenus rapidement sur les lieux du sinistre et ont commencé à le maitriser.

On ne signale aucun un blessé mais l'alerte a été chaude, et la siréne de sinistre mémoire a résonné dans ces vallées paisibles des côtes de Gascogne.Le calme est revenu et les moissons continuent sur les champs voisins. La gendarmerie enquête sur les origines du sinistre

On ne signale aucun un blessé mais l'alerte a été chaude, et la siréne de sinistre mémoire a résonné dans ces vallées paisibles des côtes de Gascogne.Le calme est revenu et les moissons continuent sur les champs voisins. La gendarmerie enquête sur les origines du sinistre

Repost 0