Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
8 mars 2017 3 08 /03 /mars /2017 15:45
MA PREMIERE TRAVERSEE EN NAGEANT- de Cacha Pregos au continent, juste en face

Vue d'avion, on ne me voit pas mais j'ai bien traversée ce bras de mer de droite à gauche en haut de la photo

Fallait bien qu'un jour je la fasse cette nage de trois kms jusqu'au continent en face; j'avais besoin d'un accompagnateur pour cette tentative un peu folle, à mon age. Elle était là pour m'encourager dans le bâteau de Wanderley, en cette journée de la femme mais celle qui m'a le plus soutenu c'est la déesse de la mer, Yemanja toujours là.

Fallait bien qu'un jour je la fasse cette nage de trois kms jusqu'au continent en face; j'avais besoin d'un accompagnateur pour cette tentative un peu folle, à mon age. Elle était là pour m'encourager dans le bâteau de Wanderley, en cette journée de la femme mais celle qui m'a le plus soutenu c'est la déesse de la mer, Yemanja toujours là.

ça parait loin et en plus y a du courant, de gauche à droite car c'est la marée montante; personne ne m'a encouragé, plutôt dissuadé, mais je l'ai fait en moin d'une heure, super

ça parait loin et en plus y a du courant, de gauche à droite car c'est la marée montante; personne ne m'a encouragé, plutôt dissuadé, mais je l'ai fait en moin d'une heure, super

Repost 0
5 novembre 2015 4 05 /11 /novembre /2015 23:39
Soudain, il est apparu a ma fenetre, l'entree de la Baie de Tous les Saints, la porte du Bresil ou les caravelles des conquerants ont jete l'ancre pour la premiere fois.

Soudain, il est apparu a ma fenetre, l'entree de la Baie de Tous les Saints, la porte du Bresil ou les caravelles des conquerants ont jete l'ancre pour la premiere fois.

Il est 15h17 le 31 Octobre 2015 Atlantique Sud

sur l'astrobale du Grand Hotel da Barra, au quatrième étage

majestueux navire

majestueux navire

Il est 15h19, a l'horizon l'ile d'Itaparica, refuge des pirates des mers du Sud. cette baie, la plus grande de toute la cote atlantique sud du continent américain, a toujours abrite toutes sortes de navigateurs, des bons, des mauvais et beaucoup de moyens qui y sont restes

Tous a la maneuvre pour jeter l'ancre au Yacht Club de Salvador de Bahia

Tous a la maneuvre pour jeter l'ancre au Yacht Club de Salvador de Bahia

Il est 15h19

Bientot ils vont toucher terre

Bientot ils vont toucher terre

il est 15h21 faut encore affale la trinquette

Bienvenue au Bresil les marins d'Europa

Bienvenue au Bresil les marins d'Europa

il est 15h22

Comme il y a 500 ans, l'escale dans la baie est une benediction, un havre de paix qui ne s'oublie pas

Comme il y a 500 ans, l'escale dans la baie est une benediction, un havre de paix qui ne s'oublie pas

Il est 15h23 Europa a jeté l'ancre au Yacht Club de Salvador de bahia

Repost 0
22 décembre 2014 1 22 /12 /décembre /2014 11:37

Victime de la montée des eaux, la mer va l'engloutir, après cinquante ans de vie en ce lieu et place. photos guy capdeville

Il parait que le niveau des océans monte, de nombreux scientifiques l'affirment. Mais pour des gens comme vous et moi ce n'est pas évident à comprendre. Et pourtant...

Il parait que le niveau des océans monte, de nombreux scientifiques l'affirment. Mais pour des gens comme vous et moi ce n'est pas évident à comprendre. Et pourtant...

Ici, sur ce bout d'île, le profil de la plage a bien changé; témoin cette plantation de cocotiers que j'ai eu l'occasion de commencer avec mon ami normand en 1988.Ces arbres ont vingt huit ans.

Ici, sur ce bout d'île, le profil de la plage a bien changé; témoin cette plantation de cocotiers que j'ai eu l'occasion de commencer avec mon ami normand en 1988.Ces arbres ont vingt huit ans.

Avec l'énergie de réaliser le rêve d'un bar restaurant pour attirer le touristes dans ce coin de paradis, la plantation couvrait presque un demi hectare. Il était aussi prévu de mettre des petits bungalows et la production de noix dans dix ans devait assurer une petite retraite tranquille à Bahia. Le rêve a tourné court

Avec l'énergie de réaliser le rêve d'un bar restaurant pour attirer le touristes dans ce coin de paradis, la plantation couvrait presque un demi hectare. Il était aussi prévu de mettre des petits bungalows et la production de noix dans dix ans devait assurer une petite retraite tranquille à Bahia. Le rêve a tourné court

Le bar restaurant a connu divers gérants qui ont à leur façon modifié les objectifs commerciaux du début. Et les vagues et leurs écumes au fil des jours ont fait le reste. Voilà ce qui reste aujourd'hui du travail accompli.

Le bar restaurant a connu divers gérants qui ont à leur façon modifié les objectifs commerciaux du début. Et les vagues et leurs écumes au fil des jours ont fait le reste. Voilà ce qui reste aujourd'hui du travail accompli.

Et c'est un privilége, un vrai, pas de ceux construit en béton mais de ceux qui dure, comme une "éternité retrouvée". Car c'est bien certain que dans 500 ans si je revenais à cette même place les couleurs d'un soleil tombant dans la mer derriére cet horizon d'arbres du continent brilleraient des même feux.

Et c'est un privilége, un vrai, pas de ceux construit en béton mais de ceux qui dure, comme une "éternité retrouvée". Car c'est bien certain que dans 500 ans si je revenais à cette même place les couleurs d'un soleil tombant dans la mer derriére cet horizon d'arbres du continent brilleraient des même feux.

Ce village de Cacha Pregos en a fait rêver beaucoup depuis la princesse Paraguaçu; des millionaires du Loto, des escros, l'un aveugle "A perte de vue" l'autre pilleur d'un trésor cathare, des tenanciéres de bordel et j'en passe; mais il continuera d'exercer ses charmes sur d'autres bons vivants, au rythme de cette marée qui monte et qui descend "comme un fleuve impassible"

Ce village de Cacha Pregos en a fait rêver beaucoup depuis la princesse Paraguaçu; des millionaires du Loto, des escros, l'un aveugle "A perte de vue" l'autre pilleur d'un trésor cathare, des tenanciéres de bordel et j'en passe; mais il continuera d'exercer ses charmes sur d'autres bons vivants, au rythme de cette marée qui monte et qui descend "comme un fleuve impassible"

Et c'est bien ici, pour une fin de vie que l'on peut comprendre cette boutade d'un grand ethnologue amoureux du Brésil " que la terre a commencé sans l'homme et se terminera sans lui". Mais aujourd'hui puisque la vie continue, une nouvelle espérance a vu le jour au bord de la plage, c'est le Maria Maria. à suivre         photos guy capdeville

Et c'est bien ici, pour une fin de vie que l'on peut comprendre cette boutade d'un grand ethnologue amoureux du Brésil " que la terre a commencé sans l'homme et se terminera sans lui". Mais aujourd'hui puisque la vie continue, une nouvelle espérance a vu le jour au bord de la plage, c'est le Maria Maria. à suivre photos guy capdeville

Repost 0

Présentation

  • : photojournalisme
  • photojournalisme
  • : photographe de presse fut mon premier métier
  • Contact

Recherche

Pages